Regarder Expendables 3 en streaming

0

Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le co-fondateur des Expendables. Celui-ci devint par la suite un redoutable trafiquant d’armes, que Barney fut obligé d’abattre… Du moins, c’est ce qu’il croyait. Ayant échappé à la mort, Stonebanks a maintenant pour seul objectif d’éliminer l’équipe des Expendables. Mais Barney a d’autres plans… Il décide d’apporter du sang neuf à son unité spéciale et d’engager de nouveaux équipiers plus jeunes, plus vifs et plus calés en nouvelles technologies. Cette mission se révèle rapidement un choc des cultures et des générations, entre adeptes de la vieille école et experts high-tech. Les Expendables vont livrer leur bataille la plus explosive et la plus personnelle…

Comme le suggère dignement le titre, Expendables 3 fait suite aux deux précédents volets de la saga réunissant la crème de la crème des films d’action, initiée par Sylvester Stallone en 2010. Aux commandes de ce troisième opus, le réalisateur australien Patrick Hughes, connu pour avoir dirigé le western Red Hill. Le cinéaste signe ici le deuxième long-métrage de sa filmographie.

J’adore « Expendables ». Mais pas que. J’adore aussi ( et surtout ) toutes ces stars des années 80-90 qui ont souffert des années 2000, tous ces mecs qui m’ont un jour fait rêver, et fait rêver une foule de gosses qui aujourd’hui commencent à vieillir. Et je ne suis pas de cette génération, de tous ces types, de toutes ces femmes qui ont connu ce cinéma dès leur plus tendre enfance, quand on ne disait pas « Tu viens, on va voir Rocky? », mais ‘Viens, on va voir le nouveau Stallone », une époque où Sly et Schwarzy étaient les rois, où pas un mec du cinéma n’avait autant de gueule qu’eux, et où pas un seul acteur ne pouvait espérer avoir autant de succès dans le même registre, où l’on citait encore Rambo et Terminator comme des piliers de la culture moderne, où tout le monde s’extasiait de découvrir les nouveaux exploits de ces deux grands hommes. Et c’est pourquoi, mes amis, aujourd’hui, ce n’est pas le critique qui vous écrit, mais le passionné, le pauvre ado qui espérait, avant de voir ce film, parvenir à retrouver ces sentiments qu’il avait éprouvés quand il n’était encore qu’un gamin, quand il avait sa figure de Schwarzy et de Stallone, et qu’il les faisait s’affronter, faisant toujours gagner Schwarzy, parce que depuis toujours, son idole, c’est cet autrichien partit de rien, d’un bled paumé en Autriche, pour arriver au sommet et, après être devenu l’icône de toute une génération, s’est vu couronné gouverneur de la Californie. Je n’enlève rien à Stallone, mais éducation oblige, j’ai grandi aux côtés du Terminator, du Predator et de Conan, et non pas aux côtés de Rambo, Rocky ou Judge Dredd. Et donc, dans ce troisième « Expendables », j’espérais retrouver tout ce qui m’avait fait vibrer par le passé, qui m’avait passionné et divertit, au même titre que bob l’éponge divertit nombre d’enfants un peu partout dans le monde, vraiment beaucoup plus que toutes ces légendes. Et au final, est-ce que j’ai été déçu? Non. Non, je ne l’ai pas été, parce que la magie de voir tous ces mecs se retrouver encore une fois dans le même cadre de caméra, elle opère encore et toujours. Alors oui, je ne doute pas qu’un jour elle cessera d’opérer, parce que toute bonne chose à une fin, mais pour l’instant, je me contente du pied que je prend quand je vois Schwarzy qui sort à Stallone un mythique « J’ai menti… », où lorsque j’entends Harrison Ford gueuler à Sly : « Calme toi, tu vas avoir une attaque ». Parce que ces mecs là, ces gueules du cinéma américain, ils sont immortels, au même titre que les autres grands du cinéma avant eux. Ils se sont construits des personnages cultes et invincibles, aussi immortels qu’eux, à tel point que de les voir vieillir à mesure que MOI je grandis, c’est vraiment, sinon amusant, presque touchant. Je sais que beaucoup ne comprennent pas ce que je raconte depuis tout à l’heure, mais je sais également, et pertinemment, qu’il y en a qui ressentent ce que je ressens, qui adorent tous ces films d’action « old school », et surtout, qui prennent leur pied comme des malades quand ça défouraille à tout va. Et bien sûr, il n’y a pas que ces deux mecs qui ont joué un rôle dans mon enfance. Non, y’a aussi un mec charismatique comme pas deux, Antonio Banderas, et un autre plutôt mystérieux et badass, Wesley Snipes. Banderas, qui apparait en descendant un long échafaud ( ou un truc du genre ) sur une musique espagnole à la Zorro, c’est des films inoubliables, comme l’inoublié « Desperado » ( son meilleur ), l’intemporel « Masque de Zorro », ou le mémorable « Assassins ». Snipes, quand à lui, il a tourné dans moins de grands films, mais son personnage principal est resté dans les annales. « Blade » est son film, sa propriété, et bon courage aux futurs mecs qui tourneront à sa place dans les reboots ( c’est sûr, il y en aura, on ne change pas une équipe qui gagne ). Ici, Banderas ressort bien plus que son pote semi-vampire. Il se lâche littéralement, fait une chute de malade dans le vide de l’auto-dérision et nous fait rire comme personne d’autre ne nous a encore fait rire dans la franchise.

 

Partager sur Facebook
Infos
Expendables 3

Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le co-fondateur des Expendables. Celui-ci devint par la suite un redoutable trafiquant d’armes, que Barney fut obligé d’abattre… Du moins, c’est ce qu’il croyait. Ayant échappé à la mort, Stonebanks a maintenant pour seul objectif d’éliminer l’équipe des Expendables. Mais Barney a […]

Genre(s): Action, Aventure, Thriller

Tag: , , , , , ,

Voir le film Expendables 3 en streaming gratuit et complet.

Films similaires

Spider-Man

Orphelin, Peter Parker est élevé par sa tante May et son oncle Ben dans le quartier Queens de New York. Tout en poursuivant ses études de biophysique à l’université, il trouve un emploi de photographe au journal Daily Bugle. Cependant, après avoir été mordu par une araignée radioactive, ce dernier est sujet à des transformations […]

The Queen of Sin

Posy Pinkerton doit sortir de sa coquille. Pour ce monogamiste en série de la fin des années 20, la vie a été fluide. Elle a Tom, son fiancé médecin; sa carrière en plein  

The Abandoned

Le film narre l’histoire de Streak, une jeune femme psychotique qui a décidé de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle accepte un emploi de gardienne de nuit dans une résidence inhabitée. En prenant ses fonctions, elle ressent une présence autour d’elle. Est-ce réel ? Est-ce le fruit de son imagination torturée ? […]

Insomnia

Will Dormer, un policier expérimenté et désabusé, est envoyé en Alaska pour enquêter sur le meurtre sordide d’une adolescente. Lui et ses hommes montent une embuscade et repèrent le tueur, mais celui-ci parvient à s’enfuir. Will le prend en chasse mais le perd de vue dans l’opaque brouillard. Il voit une ombre qui pointe une […]

Indiana Jones et la dernière croisade

Indiana Jones se lance cette fois-ci à la recherche du Saint Graal, accompagné de l’éminent et très maladroit Dr Henry Jones, son père. Malheureusement, ils ne sont pas les seuls lancés sur la trace du trésor, les nazis le convoitent également.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.